• Free the CBC
  • About Friends
  • Dalton Camp Award

Tens of thousands of Canadians to lose free access to CBC TV July 31

Jul 27, 2012

Source: CACTUS

 (la version francaise suit...)
 
OTTAWA, July 27, 2012 /CNW/ - CBC and Radio-Canada will shut down 623 analog transmitters on July 31, ending free access to the CBC and Radio-Canada over the air in hundreds of small cities, towns and rural areas.

"The TV transmitter infrastructure is worth millions and was paid for by Canadian taxpayers," says Catherine Edwards of the Canadian Association of Community Television Users and Stations (CACTUS). "More than 2000 Canadians protested the shutdown in letters to the CRTC last month. They asked that the infrastructure be offered to communities to maintain for themselves."

The letters came from Canadians served by 217 of the 623 transmission sites. A full list can be found on the CACTUS website at http://cactus.independentmedia.ca, along with information for communities about how transmitters can be upgraded to digital and the towers can be repurposed for community TV and radio, high-speed Internet and cellular service.

"The CBC-TV and Radio-Canada analog transmitter shutdown is a sad chapter in Canada's digital transition," says Karen Wirsig of the Canadian Media Guild. "We understand that CBC is in a financial bind with $155 million in cuts required by 2015. Something had to give. Evidently infrastructure outside of major cities is not a priority for the federal government, despite rhetoric about the digital economy."

Last week, the CRTC ruled that CBC/Radio-Canada could shut down the 623 analog transmitters and repeaters with no conditions and no requirement to reach out to affected communities to offer the mothballed infrastructure.

"This is a major public policy failure," adds Edwards. "Everyone has known that the digital transition was coming for two decades. It's supposed to increase our communications services, yet no one would step up to the plate and take leadership to make sure that neither rural Canada nor our national public broadcaster would be crippled: not Heritage, not the CRTC, not the CBC, and certainly not the federal government."

"The CBC is behaving as if it were a commercial broadcaster, rather than a public broadcaster. You need only contrast CBC's stance with that of TVO to underline this failure," says Ian Morrison of Friends of Canadian Broadcasting.

TVO is also shutting down over-the-air transmission sites on July 31, but has written to affected communities offering the transmission towers for free.

"The federal government seems to be doing everything it can to cripple the national broadcaster and turn it into a pay specialty service, available to well-heeled Canadians in big cities," says Edwards.

It's not too late for many affected communities to approach the CBC to maintain their own transmitters and towers, as the decommissioning process will likely take several months.

SOURCE: Canadian Association for Community Television Users and Stations

For further information:
Catherine Edwards (819) 772-2862

*****************************************

CACTUS : Des dizaines de milliers de Canadiens perdront leur accès gratuit à la télé de Radio-Canada le 31 juillet
 
OTTAWA, le 27 juill. 2012 /CNW/ - CBC et Radio-Canada fermeront 623 émetteurs analogiques le 31 juillet prochain, mettant ainsi fin à l'accès gratuit au radiodiffuseur par les ondes hertziennes dans des centaines de petites villes, de villages et de zones rurales.

« L'infrastructure de transmission télévisée vaut des millions de dollars et les contribuables canadiens en ont défrayé les coûts », a déclaré Catherine Edwards de l'Association canadienne des usagers et stations de télévision communautaire (CACTUS/ACUSTC). « Le mois dernier, plus de 2 000 Canadiens ont protesté contre ces fermetures dans des lettres adressées au CRTC. Ils ont demandé que l'infrastructure soit mise à la disposition des collectivités pour qu'elles en aient la charge. »

Les lettres proviennent de Canadiens servis par 217 de ces 623 stations de transmission. Une liste complète figure sur le site Web de CACTUS à l'adresse http://cactus.independentmedia.ca (en anglais), ainsi que des renseignements destinés aux collectivités portant sur la façon de faire passer les émetteurs au format numérique et d'adapter les tours pour offrir des services d'accès à la télévision et à la radio communautaire, à Internet haute vitesse et aux plateformes mobiles.

« La fermeture des émetteurs analogiques de CBC/Radio-Canada est un triste chapitre dans l'histoire de la transition à l'ère numérique au Canada », a déclaré Karen Wirsig de la Guilde canadienne des médias. « Nous comprenons que la SRC se trouve dans une situation financière difficile en raison des compressions de 155 millions de dollars exigées d'ici 2015. Des sacrifices étaient inévitables. De toute évidence, les infrastructures situées à l'extérieur des grandes villes ne constituent pas une priorité pour le gouvernement fédéral, malgré ses discours sur l'économie numérique. »

La semaine dernière, le CRTC a jugé que CBC/Radio-Canada pouvait fermer 623 émetteurs et répéteurs analogiques, sans poser de conditions au radiodiffuseur et sans exiger qu'il mette les infrastructures mises en veilleuse à la disposition des collectivités touchées.

« Il s'agit d'un échec majeur pour la politique publique », a ajouté Mme Edwards. « Tout le monde sait depuis deux décennies qu'une transition vers le mode numérique va avoir lieu. Cette transition était censée améliorer nos services de communication, pourtant, personne ne s'est porté volontaire pour prendre la situation en main et s'assurer que les régions rurales canadiennes ou notre diffuseur public national ne soient pas mis en échec : ni Patrimoine canadien, ni le CRTC, ni la SRC et encore moins le gouvernement fédéral. »

« La SRC agit comme si elle était un radiodiffuseur commercial, plutôt qu'un radiodiffuseur public. Il suffit de comparer l'attitude de la SRC avec celle de TVO pour mettre en évidence cette absence de réaction », a déclaré Ian Morrison de Friends of Canadian Broadcasting.

TVO fermera également des stations de transmission par ondes hertziennes le 31 juillet, mais la chaîne a écrit aux collectivités touchées pour leur offrir gratuitement les tours de transmission.

« Le gouvernement fédéral semble faire tout ce qui est en son pouvoir pour saboter le radiodiffuseur national et le transformer en un service spécialisé payant, accessible aux Canadiens bien nantis des grandes villes », a déclaré Mme Edwards.

Il n'est pas trop tard pour les nombreuses collectivités touchées de communiquer avec la SRC afin de conserver leurs émetteurs et leurs tours, car le processus de mise hors service prendra vraisemblablement encore plusieurs mois.

SOURCE : Canadian Association for Community Television Users and Stations

Renseignements:
Catherine Edwards, 819-772-2862

© CACTUS